Le Parc Naturel Régional du Pilat

Télécharger
bp_2017.pdfBudget primitif.pdf
Document Adobe Acrobat 3.4 MB
Télécharger
Compte rendu syndicat parc.pdf
Document Adobe Acrobat 173.2 KB

Congrès des parcs 2016 Landes de Gascogne 5 - 6 et 7 octobre

Infos du parc

Télécharger
Festival du cinéma solidaire du pilat
FCSP 2015.pdf
Document Adobe Acrobat 950.1 KB

Les amis du parc

Télécharger
Rapport morale Assemblée générale
RMAG 29 04 2015.pdf
Document Adobe Acrobat 51.5 KB
Télécharger
Cadre de vie - AG
AG.jpg
Image JPG 2.4 MB

Quelques informations

Le parc couvre l'ensemble du massif du Pilat, sur les contreforts du Massif central, à cheval sur les départements de la Loire et du Rhône.
Limité au nord/ouest par la vallée du Gier et à l'est par la vallée du Rhône, ses frontières sud et ouest le mènent aux portes de la Haute-Loire et de l'Ardèche, et à quelques kilomètres de Saint-Étienne.

Le parc regroupe 47 communes de la Loire et du Rhône sur un territoire de 700 km2, pour une densité de 80,2 hab/km2 (densité assez élevée pour un parc naturel).
C'est un des PNR les plus peuplés de France. Du fait de la diversité du territoire, mais surtout étant donné que la gestion de tout parc naturel régional s’associe aux communes et intègre des élus locaux, le Parc naturel régional du Pilat se répartit en quatre zones, intimement liées aux Communautés de communes.


Missions

La maison du parc - centre administratif et point d'information sur le parc - se trouve dans la ville de Pélussin.
En tant que parc naturel régional, le PNR du Pilat a pour mission principale de « protéger et valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain de son territoire ».

L'assistance architecturale est un des points sur lequel a travaillé le parc dès le milieu des années 1970 et l'harmonie architecturale du parc reste une priorité.

L’accueil et l'information du public se fait via le réseau d'offices de tourisme géré par le parc dans ses principales villes et villages à savoir:

- La maison du parc à Pélussin

- La maison du châtelet à Bourg-Argental

- L’office de tourisme du Haut Pilat à Saint-Genest-Malifaux

- L'office de tourisme du Pilat rhodanien à Malleval et l'Office de tourisme de Condrieu.

- Les syndicats d'initiative du Bessat,  de Saint-Julien-Molin-Molette et de Planfoy.

 

Les activités dans le parc

Au carrefour de la gestion du tourisme et de la préservation des ressources naturelles, le Parc naturel régional du Pilat prend en charge l'entretien des sites (sentiers, pistes etc. ) et la promotion des activités de plein air : « Le Parc naturel régional du Pilat s’est engagé depuis 2003 à promouvoir un tourisme durable c’est-à-dire un tourisme qui respecte et préserve à long terme les différentes ressources du Pilat ».

Si la randonnée et les sports d'hiver concentrent une bonne partie de ce travail, on notera aussi un ensemble de pistes de VTT spécialement balisées de même qu'un certain nombre de chemins et voies forestières balisés pour la pratique de l'équitation (balisés d'une pastille orange).
Dans la partie rhodanienne du parc on peut également pratiquer les sports nautiques (téléski nautique à Condrieu, plus longue rivière artificielle de France à Saint-Pierre-de-Bœuf.

 

 

Randonnée et marche 

De tout temps activités phares dans le Pilat, la randonnée et la marche sont également parmi les premières à avoir été mises en avant par le Parc naturel régional. Ainsi dès mars 1974 (avant même la labellisation officielle), Jean-Pierre Loupp (chargé de mission de la DATAR) associait le parc à la réédition d'un topo-guide dédié aux marcheurs. Aujourd'hui 1 500 km de sentiers sont entretenus par le parc et proposés au public via la publication de cartes, topo-guides et plaquettes :

Le parc naturel régional du Pilat est traversé par 3 sentiers de grande randonnée (balisage rouge et blanc) :

Le GR 7 qui, partant de Saint-Chamond,  rejoint la Haute-Loire et notamment Saint-Bonnet-le-Froid.

Le GR 42 dont le point de départ situé à Saint-Étienne permet de traverser le parc jusqu'en Ardèche en rejoignant les villages de Vanosc et Vocance.

Enfin la Via Gebennensis balisée GR 65, voie secondaire du chemin de Compostelle, permet aux pèlerins de rejoindre Le Puy-en-Velay (point de départ du pèlerinage sur la Via podiensis) en traversant de nombreux village de la Loire.

À ces grands axes s'ajoutent 10 itinéraires pédestres balisés par le parc du Pilat et numérotés (balisage marron et blanc accompagné du numéro de sentier). De distance variable - d'une trentaine de kilomètres à 104 km pour le plus long - ces itinéraires en ligne permettent de découvrir le parc selon des approches thématiques : Flore, Marcellin Champagnat, etc.

Alternativement le tour du parc partant de Pélussin (balisage marron et blanc accompagné des lettres TP) suit grossièrement les frontières de l'ensemble du parc du Pilat le long d'une boucle de près de 180 km.

Enfin de nombreux sentiers pédestres de quelques kilomètres (balisés en jaune et blanc) permettent d'effectuer des boucles de distance plus modeste au départ des principaux villages du parc. Des panneaux indiquent régulièrement les distances et les temps de parcours.


Pour en savoir plus:

http://www.pilat-tourisme.fr/fr/